Auto-Entrepreneur : 10 raisons de franchir le pas !

  1. Accueil
  2. Economie
  3. Auto-Entrepreneur : 10 raisons de franchir le pas !
842 vues
Aucun commentaire

Depuis la loi du, durant le mandat de Nicolas Sarkozy, xxx personnes ont décidé de devenir auto-entrepreneur. Ce succès retentissant ne doit rien au hasard et c’est notamment du à la simplicité des démarches administrative mais pas seulement. Nous nous sommes penchés sur le sujet pour déterminer les raisons qui poussent les professionnels à devenir auto-entrepreneur. Alors, pourquoi devenir auto-entrepreneur ? Voici les 10 raisons qui fondent le succès et la durabilité de ce régime fiscal si particulier.

  • La liberté
  • Le temps-libre
  • La fiscalité
  • L’absence de TVA
  • La simplicité
  • Une étape vers la création d’entreprises
  • La polyvalence
  • Cumul avec le chômage

Voici donc notre TOP 10 des bonnes raisons qui pourraient vous pousser à franchir le pas et à devenir auto-entrepreneur.

La Liberté de l’auto-entrepreneur

Travaillez comme vous le souhaitez

Menez votre activité de là où vous voulez

Lorsque vous êtes auto-entrepreneur, vous pouvez souvent réaliser une majorité de votre travail à distance. Dés lors, si vous pouvez trouver des clients à distance, vous pouvez travailler depuis là où vous le souhaitez dans le monde. Cela vaut pour toute la France mais également depuis l’île de votre choix. Alors oui, cela peut paraître tellement idyllique que c’est forcément éloigné de la réalité mais cela fonctionne pour de nombreux professionnels, alors pourquoi pas pour vous ?

Menez votre activité quand vous le souhaitez

Vous préférez travailler en horaires décalés ? Cela tombe bien, car il est toujours 8h quelque part dans le monde. C’est un peu plus compliqué que cela en réalité car vous devez composer alors le reste de votre vie qui lui, ne vit pas forcément en décaler.

Néanmoins, vous pouvez parfaitement travailler plus tôt ou plus tard le soir ou le matin, le week-end etc… Ce qui peut potentiellement vous libérer du temps pour faire autre chose.

Travaillez avec les outils de votre choix

Vous êtes le maître à bord, par conséquent, si vous estimez que vous avez besoin d’un outil pour mieux travailler, n’attendez pas que quelqu’un vous donne l’autorisation : prenez-le ! C’est l’un de vos futurs privilèges : choisir les outils avec lesquels vous allez travailler au quotidien.

Travaillez au tarif que vous le souhaitez

C’est l’un des rêves des auto-entrepreneurs : fixer son propre salaire ! Et c’est bien normal, notamment si vous avez attendu de nombreuses années que votre supérieur vous accorde une augmentation. Vous allez devoir vous adapter à votre marché pour fixer les bons tarifs, ceux qui vous permettent de vendre, et de vivre.

Fixez votre rapport au prix du marché

Une bonne façon de fixer vos tarifs sans prendre de risque est de vous situer par rapport à votre marché. Par exemple, si pour votre service ou votre produit, le prix du marché est d’environ 100€, alors si vous facturez entre 80€ et 120ô en fonction de votre expérience et de vos références, alors vous ne pouvez pas vraiment vous tromper.

Facturez le temps passé

Facturez le temps est un choix réalisé par de nombreuses sociétés de services, des grosses comme des petites. Vous pouvez être totalement transparent avec vos clients mais vous devez les avenir que le budget dépendra de votre rapidité, ce qui n’est pas forcément évident. Naturellement, ce système est plus compliqué à mettre en place si vous ne connaissez pas les chiffres de votre marché car en fonction de votre expertise vous allez vous retrouver hors-marché, soit trop chère, soit pas assez.

Facturez une portion du résultat

Une excellente manière de conquérir de nouveaux clients tout en gagnant bien votre  vie, c' »est de choisir de facturer une part du gain que vous permettez à votre client de réaliser. C’est une version où vous prenez un risque plus important qui peut vous rapporter un beau pactole en fonction de votre expertise. En revanche, si vous vous ratez, vous devrez assumer d’obtenir une rémunération plus faible que prévue, voir nulle.

liberte-entrepreneur
liberte-entrepreneur
Quel est le rôle du marché ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Comment fonctionne le marché obligataire ? Le marché obligataire est un marché…

Le temps libre de l’auto-entrepreneur

L’auto-entrepreneur fixe ses horaires

Conserver des horaires de bureaux

La majorité des travailleurs indépendants, respectent relativement les horaires dits « de bureaux » malgré toute la liberté dont ils disposent, C’est en grande partie à cause de leur environnement, autant personnel que professionnel, qu’un auto-entrepreneur conserve des horaires de travail traditionnels. Par exemple, si vous êtes consultant, une bonne partie de votre travail peut se faire à toute heure, peut importe qu’il fasse jour ou nuit.

Travailler en horaires décalés

Si par exemple, vous préférez commencer à 6h le matin pour avoir vos fins de journées libres, vous pouvez tout à faire gérer cela au quotidien sans que cela ne pose de problème, ce qui est rarement possible dans le salariat, quoique la tendance soit également à plus de liberté.

Travailler autant que vous le souhaitez

Travailler plus pour gagner plus, c’est possible ! En effet, si vous avez un volume important et que vous avez du mal à produire puis à livrer, vous pouvez facturer aventure chaque mois

Une liberté qui a un prix

Des horaires à rallonges

Vous devrez parfois faire de longues heures pour arriver au bon résultat et le planning n’est pas toujours extensible. Par conséquent, il n’est pas rare, notamment en début d’activité, qu’un professionnel à son compte travail beaucoup beaucoup beaucoup. C’est le temps de lancer l’activité, une fois celle-ci sur de bons rails, vous pourrez choisir entre gagner plus de temps ou plus d’argent. Toutefois, cette période peut durer plusieurs mois voir plusieurs années, ce n’est pas pour rien si 50% abandonnent au bout de 3ans.

Une flexibilité nécessaire

En devenant auto-entrepreneur, vous devrez nécessairement faire preuve de flexibilité quant à vos horaires de travail. En effet vous devrez parfois travailler tôt le matin, tard le soir, voir le weekend si vous souhaitez réussir, notamment en début d’activité.

Lentil Salad with Mix Vegetables in bowl. Grey Background.
Voir l’article :
Depuis maintenant 4 ans, la métropole bordelaise héberge une pépite de restauration…

La fiscalité de l’auto-entreprise

Un taux de cotisation réduit les premières années

Une fiscalité toujours avantageuse

Analysis of market
Ceci pourrez vous intéresser :
Quels sont les 4 principaux marchés financiers ? Types de marchés financiers…

L’absence de TVA (Taxe sur la valeur ajoutée)

Un atout supplémentaire pour le B to C

Travaillez 20% moins cher

Simplifiez-vous l’auto-entreprise

Les contre-parties de l’exonération de TVA

Absence de TVA récupérable

Cotisations sociales calculées sur le chiffre d’affaires

administratif-activite-entrepreneur
administratif-activite-entrepreneur

La simplicité administrative

Devenir auto-entrepreneur en quelques minutes

Sur le portail du gouvernement

Obtenir le statut d’auto entrepreneur est à la fois simple et rapide. En effet, vous pouvez devenir auto-entrepreneur et réaliser votre immatriculation en quelques minutes sur le site du gouvernement. D’ailleurs si vous vous demandez : devenir auto-entrepreneur, par où commencer ? C’est certainement par ici : Créer votre activité sur le site de l’URSSAF.

Devenir auto-entrepreneur sur papier

Si vous préférez, vous pouvez télécharger le dossier ici, l’imprimer et l’envoyer par la poste. Vous pouvez également récupérer un exemplaire papier dans le centre de formalités le plus proche de vous.

Des démarches simplifiées

Déclaration mensuelle

Chaque mois, vous devez réaliser votre déclaration de chiffre d’affaires à votre centre de formalités des entreprise et régler vos cotisation sociales, qui sont calculées, non pas sur votre résultat mais bien sur votre chiffre d’affaires. Attention donc à ce détail qui n’en est pas un : vous avez tout intérêt à réaliser une activité de conseil ou de prestations de nécessitant pas ou peu d’achats.

Pas de frais particuliers

Vous n’avez pas de frais particuliers à ajouter à vos cotisations sociales lorsque vous exercez votre activité avec le statut d’auto entrepreneur. La gestion administrative et la comptabilité étant très simplifiés, vous pouvez vous passer d’un comptable ce qui vous fera également économiser quelques milliers d’euros par an.

Les possibilités de collaboration

Découvrez de nouvelles possibilités

Un nouvel horizon professionnel

Des rencontres sous un nouvel angle

Faites-vous recruter

Tapez dans l’oeil de vos futurs collègue !

Dans le cadre de votre activité, vous allez rencontrer de nombreux professionnels qui pourraient être à la recherche d’un nouveau membre dans leur équipe.

Rencontrez les recruteurs

Ce statut est également l’occasion de rencontrer de nombreux recruteurs sans être un candidat et l’une des meilleures manières de trouver le poste de ses rêves, c’est de savoir qu’il existe ! Ce contact privilégié que vous pouvez nouer sans être en situation de candidat et recruteur vous permettra d’être repéré sans pression ni objectif immédiat.

travail-equipe
travail d’équipe

Une première étape vers la création d’entreprise

Entre l’entreprise et le salariat

Plus proche de l’entreprise que du salariat

Depuis 2016, il n’y plus de différence entre auto-entreprise et micro-entreprise. Dans tous les cas, il s’agit d’une entreprise, simplifiée, avec son lot de  responsabilités, de surprises et tous les bonus que le quotidien vous apporte. Vous êtes beaucoup plus protégés dans le cadre d’un cdi avec un contrat de travail que lorsque vous êtes auto-entrepreneur Vo je régime fiscal la -entreprise est

Les origines de l’auto-entrepreneuriat

Une transition simplifiée

Des mesures pour vous accompagner

Un statut imaginé pour votre développement

La polyvalence nécessaire

Plusieurs métiers dans une même activité

La gestion de l’auto-entreprise

Même si la partie administrative est relativement simple avec le statut d’auto-entrepreneur, vous avez néanmoins un vrai rôle de gestionnaire au quotidien. Vous n’êtes plus salarié et personne ne va s’en occuper pour vous.

En effet, vous devez facturer vos clients, payer vos fournisseurs, faire les déclarations de votre chiffre d’affaires auprès de votre centre de formalités des entreprises (CFE), régler vos cotisations sociales ou encore travailler vos marges ce n’est qu’une petite partie du travail à réaliser. Ainsi, même si par définition, l’auto-entrepreneur est seul, vous êtes tout de même responsable et vous devrez multiplier les casquettes pour réussir.

Le commercial

Vous allez devenir auto-entrepreneur ET votre meilleur commercial ! En effet, le développement de votre chiffre d’affaires est forcément au coeur de vos préoccupations et c’est bien normal ! Faire les bons choix sur le plan marketing sera également un enjeux de taille si vous souhaitez pérenniser votre activité. Cela vaut dans le cas d’une entreprise individuelle comme pour les professions libérales : le marketing, notamment digital, est indispensable.

Le coeur de métier

Malgré tout cela, vous devrez exceller dans votre coeur de métier, ce qui est tout de même la base pour tout professionnel. Sans une parfaite maitrise des compétences ou de la qualité des produits que vous commercialisez, vous pourriez vite vous retrouvez à court de clients, et donc de chiffre d’affaires.

Des évolutions quotidiennes

La monotonie, c’est terminé

L’écosystème évolue

La stimulation intellectuelle

L’activité quotidienne

Terminé la routine

Trouver des solutions

L’autre côté de la barrière

Devenir patron

Des nouvelles responsabilités

Cumulez votre activité avec le chômage

Lancez-vous au bon moment

Profitez de votre chômage pour devenir auto-entrepreneur

Démissionner pour créer votre auto-entreprise

Prolongez la durée de vos indemnités

Votre activité prolonge vos droits

Lorsque vous êtes inscrit chez Pole Emploi et que vous percevez des indemnités chômage, exercer une activité professionnel via votre auto-entreprise va vous permettre de prolonger vos droits en déduisant le montant de vos indemnités chômage. Ce schéma vous permet de prolonger vos droits et ainsi de vous permettre de bénéficier plus longtemps de ce matelas.

Une assurance pour la création de votre auto-entreprise

Créer son entreprise tout en bénéficiant de vos droits au chômage vous permet de réaliser votre changement d’activité dans les meilleures conditions. Le dispositif de l’Acre vous permet notamment de bénéficier de conditions d’accès à la création de votre auto-entreprise particulièrement favorables.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pourriez aimer : 

A ne surtout pas manquer !

Sur le même thème :

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A lire sur le même sujet :

Menu